Exposition Nicolas Ferras

Centre Culturel Château Palmer /   du 02 octobre au 02 décembre 2017  / Rocher de Palmer jusqu’au 20 octobre

Vernissage le mardi 03 octobre 18h

Centre Culturel Château Palmer / avec la présentation du livre consacré à ce projet

« We are not expendable…

Sous titre : …we are not flowers offered at the altar of profit and power. We are dancing flames commited to concurring darkness and to challenging those who threaten the planet and the magic and mystery of life. »  

« Nous ne sommes pas consommables. Nous ne sommes pas des fleurs que l’on offre sur l’autel du profit et du pouvoir. Nous sommes des flammes dansantes engagées à combattre l’obscurité et à défier ceux qui menacent la planète, la magie et le mystère de la vie.»

Dans notre système global de pensée, nous parlons souvent d’écologie en faisant référence au réchauffement climatique, aux espèces animales en voie de disparition, au tri sélectif, etc. Cependant, les lieux les plus pollués de la planète le sont par d’énormes groupes industriels, financiers et politiques, cette pollution engendre la mort et la maladie de populations entières depuis près de 60 ans. Rashida Bee nous parle de la notion de « Corporate crime ». Ces grands groupes que sont Dow Chemical, Monsanto, Areva, ou Glencore (pour ne citer qu’eux) tuent des hommes, des femmes et des enfants au nom de leur profit et de notre confort.

C’est ce propos en particulier que ce projet tient en présentant les lieux concernés : le césium à Tchernobyl ou Fukushima, le M.I.C. à Bhopal, l’agent orange au Vietnam et aux Etats-Unis, le nemagon au Nicaragua, la dioxine en Argentine, dans le Michigan ou à Seveso, le cyanure en Zambie, l’uranium au Niger, les PCB dans l’Hudson, le mercure à Minamata…, par la création, la recherche et l’essai photographique, qu’ils soient techniques, matériels ou esthétiques.

« We are not expendable… est un projet artistique à long terme.

Pour d’autres informations www.nicolasferras.com